Typographie

J’ai commencé à m’intéresser à la typographie il y a quelques années. Il me semble que c’était en terminale, alors que je commençais à apprendre à utiliser LaTeX. Interpellé par certains termes (tels que tiret cadratin, semi-cadratin ou quart de cadratin) et notions (comme l’espace au féminin), j’ai lu le précis de typographie trouvé dans la bibliothèque de mon père et me suis tout de suite pris au jeu. Depuis, je lis tout ce qui me tombe sous la main à ce sujet.

Malheureusement, ma génération ne semble pas familière à la pratique typographique et je déplore de devoir lire des devoirs de camarades bourrés de fautes typographiques. C’est pourquoi il m’est venu à l’esprit d’écrire un précis d’orthotypographie à destination de mes collègues étudiants. Ce projet est en cours d’écriture et vous pouvez suivre l’avancement de mes travaux sur cette page.

Voici la liste des différentes parties en projet et/ou en cours de préparation et/ou en cours d’écriture :

  • les bases :
    • historique de la typographie,
    • le vocabulaire,
  • les majuscules et miniscules ;
  • la ponctuation :
    • les ponctuations simples,
    • les ponctuations doubles,
  • l’italique et la mise en valeur (l’emphase) ;
  • les abréviations ;
  • les nombres :
    • écrire des nombres en chiffre,
    • écrire des nombres en toute lettre,
    • écrire les dates et l’heure,
  • la mise en page :
    • utilisez le nombre d’or,
  • sélection de fontes.

De plus, je ne peux que vous conseiller de lire les précis de typographie qui existent déjà, tels que :

  • Le Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie Nationale ;
  • Le Manuel de typographie française élémentaire d’Yves Perrouseaux ;
  • Le Ramat européen de la typographie d’Aurel Ramat et Romain Muller.

Comme la typographie ça n’est pas uniquement le respect des règles de composition de textes, il existe de nombreux ouvrages sur l’histoire de la typographie du point de vue des règles mais également des fontes.

  • Précis de mise en page de Louis Guéry ;
  • Autours des mots de Georges Morell ;
  • Typographie : du plomb au numérique de Jean-Luc Dusong et Fabienne Siegwart ;
  • De plomb d’encre & de lumière de Jean-Marie Arnoult.