Normes de présentation de références bibliographiques

La constitution d’une bibliographie est une étape importante lors d’un travail et ce quelle que soit sa longueur ou la discipline. Le plus simple est, à mon avis, d’utiliser un logiciel consacré à la gestion des références mais parfois certains travaux courts ne nécessitent l’insertion que d’une petite liste de références. Toujours est-il qu’il existe certaines normes qui, au même titre que pour les normes typographiques, ne sont pas figées mais permettent de conserver une certaine cohérence. Ce sont certaines de ces normes (ou règles) qui seront présentées ici (sachant que selon la langue dans laquelle vous écrivez votre document, ces normes sont susceptibles de varier).

Continuer la lecture de « Normes de présentation de références bibliographiques »

Ressources bibliographiques

Il existe plusieurs sites permettant de récolter des informations permettant de remplir les champs bibliographiques.

Le plus simple est souvent d’aller sur le site officiel de l’éditeur, de la revue, du film, etc. afin de récupérer les informations. Cependant de telles sources n’existent pas nécessairement. Dès lors il peut être utile de connaitre quelques sites permettant de combler ces lacunes.

Généraliste

  • Wikipédia : La référence. L’encyclopédie en ligne permet de récolter quantité d’information et renvoie souvent sur les sites officiels. Pour les livres, utilisez la version francophone, en revanche pour les films je conseille la version anglophone qui est souvent plus complète.

Ouvrages/Revues

  • Les sites de vos bibliothèques universitaires, municipales, etc.
    • LibX : Un plug-in pour Firefox et Google Chrome qui permet de recherche dans la base de données du SUDOC

Films/Documentaires/Séries

Recoder des questionnaires avec LibreOffice

Lorsqu’on travaille sur des enquêtes par questionnaire, il arrive fatalement un moment où il devient nécessaire de traiter les résultats. On a alors tendance à coder les réponses afin d’en faciliter la saisie. Cependant, lorsque le travail sur la base de donnée ainsi construite arrive, il peut, cette fois, être plus simple d’avoir accès aux intitulés réels. Commence alors un travail de recodager des données.

Explication théorique

La méthode la plus performante reste l’utilisation de la formule conditionnelle SI.

La syntaxe de cette commande est la suivante :

SI(test;traitement si vrai;traitement si faux)

Ainsi, il suffit de test le contenu d’une cellule et de demander l’affichage en conséquence.

Cas pratique

Soit une série de réponses à une question à choix unique dont les modalités seraient les suivantes :

Réponse réelle Code réponse
Jamais 01
Souvent 02
Très souvent 03

À supposer la feuille de calcul suivante :

A
1 01
2 03
3 01
4 02
5
6 01

Dans la cellule B1, il s’agirait d’écrire la formule suivante :

=SI($A1="01";"Jamais";SI($A1="02";"Souvent";SI($A1="03";"Très souvent";"Non réponse")))

Il suffirait alors de copier-coller cette formule dans l’ensemble de la colonne B pour que les codes se transforment en réponses intelligibles. Le tableau précédent deviendrait ainsi :

A B
1 01 Jamais
2 03 Très souvent
3 01 Jamais
4 02 Souvent
5 Non réponse
6 01 Jamais

Créer un tableau croisé sous LibreOffice

En statistiques, il peut être intéressant de réaliser des tableaux croisés afin d’observer le possible impact d’une variable sur une seconde. Il est possible de réaliser de tels tableaux avec LibreOffice Calc. La version utilisée ici est LibreOffice 3.4.4

Préparation des données

Pour commencer, vous devez avoir un tableau comprenant au minium deux colonnes (chaque colonne correspondant à une variable). Chaque ligne doit correspondre aux réponses d’un individu. Par exemple :

var 1 var 2
1 5
1 4
2 2
1 3
2 5
2 5

Pour un résultat plus probant, il faudrait avoir un tableau plus long.

Création du tableau à double entrée

Sélectionnez à présent les deux colonnes. Allez dans DonnéesTable de piloteCréer…

Dans la nouvelle fenêtre, sélectionnez Sélection active et cliquez sur Ok.

Vous voici devant un schéma du tableau avec à gauche la mise en page et à droite les différentes variables correspondant à votre tableau. Faites glisser votre variable indépendante (ou explicative) dans la colonne de gauche intitulée “Champs de ligne”, puis votre variable dépendante (ou expliquée) dans la ligne intitulée “Champs de colonne”. Enfin, glissez à nouveau votre variable indépendante dans l’espace nommé “Champs de données”.

Ici, nous avons donc notre var 1 dans le “Champs de ligne” et dans le “Champs de données” et la var 2 dans le “Champs de colonne”.

Vous pouvez voir que dans le “Champs de données” il est affiché “Somme – var 1”. Pour obtenir le nombre d’individu, double-cliquez sur le champ et sélectionnez “Nombre” et validez.

Dans la partie “Plus”, vous pouvez choisir la plage de donnée à utiliser et l’emplacement du tableau qui sera créé (après “Résultats à”).

Une fois vos paramètres configurés, cliquez sur “Ok”. Il vous est à présent possible de supprimer des modalités au travers des listes déroulantes.

Pour modifier le tableau, faites un clique-droit → “Éditer la mise en page…”.

Il ne vous reste plus qu’à copier votre tableau pour l’afficher dans un document.