Trans­fé­rer des données avec Rsync

Mise en réseau des postes

Il nous faut relier les deux postes infor­ma­tiques. Pour cela, le plus simple à mettre en place est de connec­ter les deux postes au même réseau, WiFi (fonc­tionne de manière accep­table lorsqu’il y a peu de données à trans­fé­rer) ou filaire. Les postes se verront alors affec­ter une adresse IP de manière auto­ma­tique.

Pour un tras­fert plus rapide, il est préfé­rable de passer par un switch. Là, il nous faudra assi­gner une adresse IP à chacun des postes. Connec­tez les PC à l’aide de cables “réseaux” (RJ45) au switch. Assi­gnez à présent une adresse IP, diffé­rente, à chaque poste à l’aide de la commande ifconfig, par exemple :

# ifconfig eth0 192.168.1.25

Prépa­ra­tion au trans­fert

Le trans­fert va s’ef­fec­tuer au travers du proto­cole SSH. Il faut donc qu’une connexion SSH soit possible entre le client et le serveur SSH. Instal­lez à présent la commande rsync qui va nous permettre de réali­ser le trans­fert. Cette instal­la­tion est néces­saire sur le client et le serveur.

# apt-get install rsync

Trans­fert des données

Placez vous sur le poste qui va rece­voir les données et récu­pé­rez son adresse IP.

# ifconfig

Eth0 corres­pond à votre liai­son filaire et Wlan0 à votre liai­son WiFi. L’adresse IP se trouve sur la deuxième ligne, après le inet adr.

Placez vous à présent sur la machine source, celle qui contient les données à envoyer, et tapez la commande suivante (en adap­tant à votre poste, les chemins devant être abso­lus) sur une seule ligne :

$ rsync -avz --progress --stats dossier_source votre_login_sur_le_poste_destinataire@adresse_ip_du_poste_destinataire:dossier_de_destination

Les options utili­sées sont les suivantes :

  • -a –archive (corres­pond au mode archive) ;
  • -v –verbose (active le mode bavard, le programme affi­chera quel fichier il envoie) ;
  • -z –compress (active la compres­sion des données pendant l’en­voie) ;
  • –progress (affiche la progres­sion durant le trans­fert) ;
  • –stats (donne des statis­tiques sur le trans­fert des fichiers).

Vous pouvez égale­ment utili­ser :

  • -c –cheksum (permet de véri­fier la somme MD5 des fichiers) ;
  • -u –update (n’en­voie que les fichiers nouveaux, utile pour la reprise d’un envoi stoppé ou pour faire fréquem­ment une copie sans reco­pier les données déjà à jour) ;
  • –help (affiche l’en­semble des options acti­vables).

Notez qu’il est tout à fait possible d’ef­fec­tuer cette mani­pu­la­tion avec des PC se trou­vant dans des lieux diffé­rents. Il suffit de connaître l’adresse IP publique. Certains sites tels que http://checkip.dyndns.org permettent de connaître sa propre adresse IP publique.