Normes de présen­ta­tion de réfé­rences biblio­gra­phiques

La consti­tu­tion d’une biblio­gra­phie est une étape impor­tante lors d’un travail et ce quelle que soit sa longueur ou la disci­pline. Le plus simple est, à mon avis, d’uti­li­ser un logi­ciel consa­cré à la gestion des réfé­rences mais parfois certains travaux courts ne néces­sitent l’in­ser­tion que d’une petite liste de réfé­rences. Toujours est-il qu’il existe certaines normes qui, au même titre que pour les normes typo­gra­phiques, ne sont pas figées mais permettent de conser­ver une certaine cohé­rence. Ce sont certaines de ces normes (ou règles) qui seront présen­tées ici (sachant que selon la langue dans laquelle vous écri­vez votre docu­ment, ces normes sont suscep­tibles de varier).

Conti­nuer la lecture de Normes de présen­­ta­­tion de réfé­­rences biblio­­gra­­phiques

Ressources biblio­gra­phiques

Il existe plusieurs sites permet­tant de récol­ter des infor­ma­tions permet­tant de remplir les champs biblio­gra­phiques.

Le plus simple est souvent d’al­ler sur le site offi­ciel de l’édi­teur, de la revue, du film, etc. afin de récu­pé­rer les infor­ma­tions. Cepen­dant de telles sources n’existent pas néces­sai­re­ment. Dès lors il peut être utile de connaitre quelques sites permet­tant de combler ces lacunes.

Géné­ra­liste

  • Wiki­pé­dia : La réfé­rence. L’en­cy­clo­pé­die en ligne permet de récol­ter quan­tité d’in­for­ma­tion et renvoie souvent sur les sites offi­ciels. Pour les livres, utili­sez la version fran­co­phone, en revanche pour les films je conseille la version anglo­phone qui est souvent plus complète.

Ouvrages/Revues

  • Les sites de vos biblio­thèques univer­si­taires, muni­ci­pales, etc.
    • LibX : Un plug-in pour Fire­fox et Google Chrome qui permet de recherche dans la base de données du SUDOC

Films/Docu­men­taires/Séries

Reco­der des ques­tion­naires avec LibreOf­fice

Lorsqu’on travaille sur des enquêtes par ques­tion­naire, il arrive fata­le­ment un moment où il devient néces­saire de trai­ter les résul­tats. On a alors tendance à coder les réponses afin d’en faci­li­ter la saisie. Cepen­dant, lorsque le travail sur la base de donnée ainsi construite arrive, il peut, cette fois, être plus simple d’avoir accès aux inti­tu­lés réels. Commence alors un travail de reco­da­ger des données.

Expli­ca­tion théo­rique

La méthode la plus perfor­mante reste l’uti­li­sa­tion de la formule condi­tion­nelle SI.

La syntaxe de cette commande est la suivante :

SI(test;traitement si vrai;traitement si faux)

Ainsi, il suffit de test le contenu d’une cellule et de deman­der l’af­fi­chage en consé­quence.

Cas pratique

Soit une série de réponses à une ques­tion à choix unique dont les moda­li­tés seraient les suivantes :

Réponse réelle Code réponse
Jamais 01
Souvent 02
Très souvent 03

À suppo­ser la feuille de calcul suivante :

A
1 01
2 03
3 01
4 02
5
6 01

Dans la cellule B1, il s’agi­rait d’écrire la formule suivante :

=SI($A1="01";"Jamais";SI($A1="02";"Souvent";SI($A1="03";"Très souvent";"Non réponse")))

Il suffi­rait alors de copier-coller cette formule dans l’en­semble de la colonne B pour que les codes se trans­forment en réponses intel­li­gibles. Le tableau précé­dent devien­drait ainsi :

A B
1 01 Jamais
2 03 Très souvent
3 01 Jamais
4 02 Souvent
5 Non réponse
6 01 Jamais

Créer un tableau croisé sous LibreOf­fice

En statis­tiques, il peut être inté­res­sant de réali­ser des tableaux croi­sés afin d’ob­ser­ver le possible impact d’une variable sur une seconde. Il est possible de réali­ser de tels tableaux avec LibreOf­fice Calc. La version utili­sée ici est LibreOf­fice 3.4.4

Prépa­ra­tion des données

Pour commen­cer, vous devez avoir un tableau compre­nant au minium deux colonnes (chaque colonne corres­pon­dant à une variable). Chaque ligne doit corres­pondre aux réponses d’un indi­vidu. Par exemple :

var 1 var 2
1 5
1 4
2 2
1 3
2 5
2 5

Pour un résul­tat plus probant, il faudrait avoir un tableau plus long.

Créa­tion du tableau à double entrée

Sélec­tion­nez à présent les deux colonnes. Allez dans DonnéesTable de piloteCréer…

Dans la nouvelle fenêtre, sélec­tion­nez Sélec­tion active et cliquez sur Ok.

Vous voici devant un schéma du tableau avec à gauche la mise en page et à droite les diffé­rentes variables corres­pon­dant à votre tableau. Faites glis­ser votre variable indé­pen­dante (ou expli­ca­tive) dans la colonne de gauche inti­tu­lée “Champs de ligne”, puis votre variable dépen­dante (ou expliquée) dans la ligne inti­tu­lée “Champs de colonne”. Enfin, glis­sez à nouveau votre variable indé­pen­dante dans l’es­pace nommé “Champs de données”.

Ici, nous avons donc notre var 1 dans le “Champs de ligne” et dans le “Champs de données” et la var 2 dans le “Champs de colonne”.

Vous pouvez voir que dans le “Champs de données” il est affi­ché “Somme – var 1”. Pour obte­nir le nombre d’in­di­vidu, double-cliquez sur le champ et sélec­tion­nez “Nombre” et vali­dez.

Dans la partie “Plus”, vous pouvez choi­sir la plage de donnée à utili­ser et l’em­pla­ce­ment du tableau qui sera créé (après “Résul­tats à”).

Une fois vos para­mètres confi­gu­rés, cliquez sur “Ok”. Il vous est à présent possible de suppri­mer des moda­li­tés au travers des listes dérou­lantes.

Pour modi­fier le tableau, faites un clique-droit → “Éditer la mise en page…”.

Il ne vous reste plus qu’à copier votre tableau pour l’af­fi­cher dans un docu­ment.