Réaliser un sommaire automatique sous LibreOffice

Lorsqu’on réalise un document assez long et/ou volumineux, il peut être intéressant d’avoir un sommaire afin de mieux guider les lecteurs dans leur découverte de l’ouvrage.

Il est bien sûr possible de réaliser le sommaire (ou table des matières) à la main, en indiquant manuellement les noms des titres, sections, etc., et la pagination correspondante (ne mentez pas, je sais que tout le monde l’a fait au moins une fois), mais cette méthode, en plus d’être longue et éprouvante, pose le problème de l’actualisation à chaque travail sur le document. Le texte grandissant, la pagination en vient fatalement à changer et le travail est à refaire. Je sais ce que vont me dire les petits malin du fond de la classe “Eh, mais il suffit de faire le sommaire à la fin du travail, lorsque le document est terminé !” Merci pour cette intéressante remarque à laquelle je répondrais en vous demandant la solution lorsqu’il vous faut rendre régulièrement des versions plus ou moins abouties de votre travail…

Le plus simple, à mon sens, est de demander à LibreOffice de réaliser de manière automatique la table des matières. Pour cela, il est nécessaire d’utiliser les styles.

Les styles

Les styles sont des options de mise en forme automatique et généralisée à l’ensemble du document. Ils permettent d’avoir une cohérence dans la mise en forme, en page des différents éléments textuels, picturaux, etc. C’est grâce à eux, par exemple, qu’on peut faire en sorte que tous les paragraphes commencent par une indentation et soient justifiés, ou encore que tous les titres de premier niveau soient en gras et soulignés.

Sous LibreOffice, il existe un certain nombre de styles déjà enregistrés, qu’il est possible de modifier à votre convenance, et l’utilisateur a la possibilité d’en créer d’autres. Concernant les titres, LibreOffice en embarque 10 niveaux, ce qui est amplement suffisant (on se sert la plupart du temps d’environ 5 à 6 niveaux). Pour un document long composé en chapitres, on pourrait considérer les niveaux de titre comme tels :

  • Titre 1 : Chapitre
  • Titre 2 : Section (e.g. 1. Titre)
  • Titre 3 : Sous-section (e.g. 1.1 Sous-titre)
  • Titre 4 : Sous-sous-section (e.g. 1.1.1 Sous-sous-titre)
  • Titre 5 : Paragraphe

On se sert donc très peu des niveaux en dessous de paragraphe. On peut éventuellement descendre à 6 niveau si on souhaite diviser son ouvrage selon différentes parties, auquel cas le titre de niveau 1 correspond aux parties, le niveau 2 aux chapitres, etc.

En adoptant cette pratique (ce qui, soit dit en passant, n’est pas très compliquée à faire), vous indiquez à LibreOffice ce que vous considérez comme un “titre” (au sens le plus général), ce qui permet entre-autre de réaliser la table des matières, mais aussi de numéroter automatiquement vos parties (par des chiffres, des lettres, etc.), ou encore de déplacer de grands morceaux de textes au sein de votre document.

Déplacer des parties

Je souhaite faire là un petit aparté. En utilisant les styles de titre, LibreOffice enregistre votre découpage du document. Vous pouvez alors ouvrir le “navigateur” (Menu AffichageNavigateur ou alors la petite boussole dans votre barre de raccourcis, ou encore grâce à la touche F5). Dans ce Navigateur apparaissent vos titres, affichés de manière hiérarchique. En en sélectionnant un dans le navigateur, vous pouvez, grâce aux outils de cette fenêtre monter ou abaisser vos titres. Ce faisant, LibreOffice déplacera tout le contenu associé à cette partie (à savoir les paragraphes mais aussi les sous-titres associés).

Vous commencez, j’imagine, à comprendre la puissance que peuvent avoir les styles dans LibreOffice.

Réalisation du sommaire

À présent que votre document est écrit, avec les titres identifiés comme tels, nous pouvons demander à OpenOffice de créer le sommaire.

Utilisez des polices de caractère libres

Il existe de nombreuses polices de caractères (des fonts) libres et gratuites de grande qualité. Bien évidemment il existe celles intégrées au système de composition de documents LaTeX mais il en existe d’autres que vous pouvez utiliser avec votre traitement de texte particulier (LibreOffice par exemple) mais aussi avec votre logiciel de graphisme ou même directement votre système d’exploitation.

The Fell Types

 Les caractères Fell tiennent leur nom de John Fell, un évêque d’Oxford du 17e siècle. Non seulement il a créé une collection unique de caractères d’impression mais il a également entamé une des plus importantes aventures dans l’histoire de la typographie. (source)

Plusieurs variantes de ces caractères sont disponibles sur le site du projet, notamment une version vieillie avec des caractères irréguliers, parfaits pour simuler un texte ancien.

Ces fontes sont disponibles sous la licence SIL_Open_Font_LicenseLSIL Open Font License, Version 1.1.

Linux Libertine

 Le jeu de caractères Linux Libertine se divise en deux version. Il existe une version avec empattements (serif), qui est à la base du projet, ainsi qu’une version sans empattement (sans) intitulée Linux Biolinum.

L’un des nombreux avantages de cette fonte tient de sa grande variété de glyphes, avec un support de nombreuses langues et certaines particularités telles que le support de ligatures et des chiffres elzéviriens. Cette police est notamment utilisée par l’encyclopédie libre Wikipédia pour son logo.

Certaines options sont activables au sein de LibreOffice grâce à la version G de la police. Pour plus d’informations, visitez la page de présentation.

Ces fontes sont placées sous GPL et OFL.

La Poule ou l’Œuf

La Poule ou l’Œuf est un service web permettant de créer des documents de qualités basé sur LaTeX. Il permet la gestion de collections, puis d’ouvrages, et est particulièrement adapté au travail de rédaction à plusieurs mains.

Prérequis

Pour pouvoir installer la poule ou l’œuf, vous devez avoir :

  • Apache 2 ;
  • PHP 5 ;
  • MySQL ;
  • Java 5 (jre).

Configuration

Apache2

Vous devez activerle module ‘mod_rewrite‘ à l’aide de la commande :

# a2enmod rewrite

Puis, ajoutez les règles de rewriting dans le fichier de configuration d’Apache : /etc/apache2/apache2.conf).

Options +FollowSymlinks
RewriteEngine on
RewriteRule ^page-([0-9]+)$ /page.php?id=$1 [L]

Vérifiez également l’existence des lignes ci-dessous dans le fichier /etc/php5/apache2/php.ini :

zlib.output_compression = On
zlib.output_compression_level = 5
zlib.output_handler =

À présent, redémarrez Apache pour qu’il puisse prendre en compte la nouvelle configuration :

# /etc/init.d/apache2 restart

PHP

Assurez-vous que les modules suivants sont installés (lorsque des paquets sont à installer, il sont indiqués entre parenthèses) :

  • CURL (php5-curl) ;
  • GD (php5-gd) ;
  • ICONV ;
  • ImageMagick (php5-imagick) ;
  • JSON ;
  • LIBXML ;
  • MBSTRING ;
  • pdo ;
  • PDO_MYSQL ;
  • WDDX ;
  • TIDY ;
  • XMLWRITER ;
  • XLT (php5-xsl) ;
  • ZIP ;
  • ZLIB.

MySQL

Créez un utilisateur qui servira uniquement pour la poule ou l’œuf et créez une base en conférant à cet utilisateur tous les droits (PHPMyAdmin permet de créer automatiquement la base en même temps que l’utilisateur, lui donnant ainsi automatiquement les droits).

Autres logiciels

Certains logiciels et/ou paquets sont nécessaires pour le bon fonctionnement de la poule ou l’œuf et notamment concernant l’exportation/importation des livres dans/depuis différents formats.

  • OpenOffice.org (pour le support des formats ouverts) ;
  • uconv (pour le support des documents MS Office) ;
  • TeXLive (distribution LaTeX)

Installation de la poule ou l’œuf

Récupérez l’archive sur le site de la poule ou l’œuf, ou directement à cette adresse, et dézippez-la sur votre serveur, à l’emplacement voulu.

Accordez les droits de lecture/écriture sur l’ensemble du dossier contenant la poule et l’œuf.

Ajoutez les lignes suivantes dans votre fichier de configuration d’Apache (/etc/apache2/site-enables/000-default) :

<Directory /var/www/rep_ou_se_trouve_la_poule_ou_l_oeuf>
~""AllowOverride"" all
</Directory>

Dans votre navigateur, atteignez le dossier ‘/install‘ et laissez-vous guider.

Une fois le processus d’installation terminé, pensez à supprimer (ou au moins renommer) le dossier install et connectez vous. N’oubliez pas de mettre à jour votre version de la poule ou l’œuf par le biais de la page mise à jour.

Une fois tout ceci effectué, vous êtes prêt(e) pour utiliser la poule ou l’œuf.