Vernissage de l’exposition « Chacun est unique »

Le mois de mars a été pour moi l’occasion d’une expérience photographique. La ville de Niort, dans le cadre des « Rencontres de la jeune photographie internationale », a invité Vincent Rosenblatt pour une résidence artistique et lui a proposé d’organiser un workshop s’étalant sur cinq mercredi, du 18 mars au 15 avril. Au travers d’échanges chaque rendez-vous a été l’occasion pour chacun de mettre à l’épreuve du regard des autres, et de la critique de Vincent, ses clichés afin de développer sa propre pratique. De nombreux clichés ont été présentés offrant une diversité de styles et de démarches. Les portraits étaient largement sur-représentés, mais d’autres démarches plus originales se laissaient voir (ce que je trouvais nettement plus intéressant, vu l’abondance de portraits qui existe sur les plate-formes de diffusion de clichés).

De ces rencontres a découlé une exposition rassemblant les clichés des treize photographes amateurs niortais. L’objectif était le suivant : chaque photographe avait à choisir parmi ses clichés celui qui le représenterait et qui proposerait un portrait de son « identité photographique ». À ma grande stupeur, les portraits se sont retrouvé en sous-nombre, laissant la place à des travaux souvent personnels.

Le vernissage a eu lieu ce vendredi 3 juillet. L’exposition quant à elle sera visible jusqu’au 29 août 2015 au square Henri-Georges Clouzot, à Niort.

Vernissage - La planche contact
La planche contact présentant le projet et proposant une vue d’ensemble des clichés.
Vernissage - Le photographe
Le photographe et son cliché.
La fameuse photographie.

Critique de Moon

Je viens de regarder Moon. J’ai mis du temps à entrer dans l’histoire, comprendre les enjeux et le message du film. Je pense n’avoir saisi le message qu’à partir de la moitié du film, moment après lequel la trame est devenue très visible et les évènements faciles à prévoir.
Cela reste un fil intéressant, qui nous invite à nous poser des questions. Un film de SF comme je les aime, qui n’implique pas forcément d’extraterrestres ou autre technologie abracadabrantesque. Un film sur l’homme, sur la solitude et (un peu) sur le clonage.

(Publié à l’origine sur SensCritique.com.)